La variabilité de la composition isotopique des longues chaînes de diols, comme traceur des conditions environnementales des lacs

 

Le projet en quelques lignes

La composition isotopique stable de l’eau (soit δ2H) est un traceur important du cycle hydrologique. Au cours des dernières décennies, les compositions δ2H de biomarqueurs lipidiques ont été utilisées pour reconstruire les changements paléo-hydrologiques tout au long de l’histoire de la Terre.

Les diols à longue chaîne sont des biomolécules fréquemment trouvées dans les archives sédimentaires des environnements lacustres, qui sont produites par des microorganismes phototrophes. Résistants à la dégradation, ces biomarqueurs sont des candidats pour retracer le régime de paléo-précipitation sur une longue échelle de temps.

Ce projet souhaite tester le potentiel des diols à longue chaîne et leurs valeurs δ2H pour retracer les précipitations et devenir un nouveau proxy paléo-hydrologique.

Les membres de l’équipe

Retour aux Projets en cours